Les métiers

Le métier de Trafic Manager

Un traffic manager est un expert de l’univers du web, mais aussi du marketing. C’est lui qui est responsable de la manière dont les flux des visiteurs évoluent sur les différents sites qu’il gère. Il se charge également des campagnes publicitaires et bien d’autres tâches…

Qu’est-ce que le métier de traffic manager ?

Parmi les nombreuses professions que l’on rencontre dans l’univers du web et le marketing, on découvre celle du traffic manager. Ce métier vient contribuer au développement du commerce des entreprises sur le web.

Il faut dire que le traffic manager a pour rôle, de concevoir et de planifier des campagnes publicitaires. Il est également appelé à animer ces campagnes publicitaires, qui sont pour la plupart, la plus grande source de revenus pour plusieurs plateformes sur le net.

Dans l’exercice de ses tâches, le traffic manager a plusieurs outils à sa disposition. Il s’agit par exemple des bandeaux et bannières, des pop-ups, des skyscrapers ou encore des expand banners, et autres.

Le métier de Trafic Manager

Les bannières et les bandeaux sont plutôt connus. Pour les autres, il se pourrait que les termes soient moins fréquents. Ainsi, il faut savoir que les pop-up sont de petites fenêtres qui s’ouvrent sur une page, tandis que les skyscrapers sont des publicités verticales qui apparaissent sur un côté de l’écran d’ordinateur. Quant à l’expand banners, il s’agit de bandeaux horizontaux.

Quelles sont les missions de cet expert ?

L’une des tâches du traffic manager, est de se charger de l’organisation de la succession des campagnes de façon régulière. Pour ce faire, il publie de nouvelles bannières sur le web, afin de remplacer celles qui sont obsolètes. Il prendra le soin par la suite, de les retirer. Il faut tout un processus à suivre, en ce qui concerne la réservation des emplacements publicitaires et de reporting. Cette tâche revient aussi au traffic manager.

Ce dernier gère le trafic des visiteurs sur les sites web de l’entreprise, et surveille les audiences, ainsi que la fréquentation des diverses plateformes. D’ailleurs, c’est le traffic manager qui s’occupe de la création des pages internet, définissant les cibles commerciales, et analysant les données d’audience par la suite.

Pour cela, il doit tenir compte du nombre de clics, du nombre de visiteurs uniques, etc. Ainsi, il pourra s’en servir pour trouver des idées permettant d’attirer les clients, afin d’accroître l’exploitation commerciale de la plateforme.

Les fonctions et compétences du traffic manager

Au vue de la diversité de ses tâches, le traffic manager peut cumuler plusieurs fonctions. En réalité, tout dépend de la taille de son entreprise. Aussi, s’il travaille dans une PME, il peut être à la fois community manager, webmarketeur, et même éditorialiste web à la fois.

Lorsqu’il travaille dans une grande entreprise, il peut soit se spécialiser, soit être un superviseur pour d’autres postes comme par exemple : les web analysers, les référenceurs, etc.

En termes d’hiérarchie, le traffic manager peut travailler souvent sous la direction du webmarkteur, ou du directeur marketing.

Pour ce qui est de ses compétences, le traffic manager doit avoir de très bonnes connaissances en matière d’internet. Il doit maîtriser différents langages, et savoir suivre les évolutions dans le domaine du web. Les outils de tracking et de retargetting ne doivent pas avoir de secrets pour le traffic manager, et il doit être un expert en matière d’e-publicité, de communication et de marketing.

Quelles études et formations faut-il pour devenir Traffic manager ?

Plusieurs formations permettent de devenir traffic manager, mais il faut déjà obtenir son BAC. Après cela, beaucoup de filières peuvent mener au métier de traffic manager, selon que vous ayez un Bac + 2, un Bac + 3 ou un Bac + 5. On a donc :

  • Bac + 2 : obtenez un BTS ou un DUT en marketing, en informatique, ou en communication ;
  • Bac + 3 : il faudra une licence pro en e-commerce et marketing numérique, en marketing opérationnel, en pro commerce et distribution, etc. ;
  • Bac + 5 : obtenez un master professionnel en marketing ou tout autre diplôme d’école de commerce.

Il existe également des écoles spécialisées, qui permettent d’avoir des formations permettant de devenir traffic manager en France.

Evolutions de carrière, comment cela se passe ?

Pour un traffic manager, il est possible d’évoluer et de faire des spécialisations. Ainsi, il a la possibilité de se spécialiser en vente d’espaces par exemple, s’il évolue dans une régie publicitaire.

Dans le cas où il travaille dans une agence web, le traffic manager pourra évoluer et devenir un webmaster. Grâce à ses connaissances du marketing, il peut aussi obtenir un poste d’acheteur dans une entreprise d’e-marchandise.

Notons qu’il peut arriver qu’un traffic manager finisse par obtenir un poste de directeur trafficking. Cela signifie qu’il a sous sa responsabilité, toute une équipe de traffic managers, qu’il supervise. Evidemment, un tel poste dépend de la taille de l’entreprise dans laquelle il évolue, et de l’ouverture de cette dernière au monde du numérique.

Newsletter
Soyez informé
Recevez tous les mois la liste des articles publiés sur notre magazine.
Les métiers

Le Métier d'Inbound Manager

Ça vaut la peine de lire...